AirBnb & Co : Dérives et inconvénients

airbnb dérives et arnaques

Depuis quelques années nous avons assisté à la déferlante des hébergements chez l’habitant pour les vacances censés être moins chères que les hôtels, plus authentiques et plus proche de la population locale. Ces sites comme AirBnb et ses concurrents (VRBO, HomeHoliday,Abritel, etc) nous promettent des logements à de meilleurs prix que les hôtels mais avec un service qui serait à la hauteur.

Mais est-ce vraiment le cas ? Est-ce que ces sites de réservation de location saisonnière chez l’habitant ou à des particuliers ne nous vendent pas seulement du rêve ? Quelles sont les arnaques et mauvaises expériences que l’on peut rencontrer ?

maison de vacance à Mijas
Maison louée sur Casamundo à Mijas

J’ai plusieurs fois eu l’occasion de réserver via ces sites et j’ai eu différentes expériences, je peux donc vous donner mon avis et mon ressenti en plus de ce que j’ai pu découvrir sur internet et vous indiquer comment éviter les pièges.

 

Site de réservation et frais

Bien que ces chères plateformes nous promettent des prix alléchants, il ne faut pas oublier qu’elles doivent également se rémunérer. Et pas qu’un peu…

Lors de la recherche d’appartement ou de chambre sur Airbnb, le prix est affiché à la nuit sans aucun frais (ni les frais du site, ni les frais de ménage). Si bien que lorsque vous cherchez à terminer votre réservation, vous avez parfois une bien mauvaise surprise avec des frais relativement élevés qui viennent se rajouter au prix total. Beaucoup de personnes n’y prêtent pas attention et passent à l’étape de paiement.

Lors de mes voyages en Europe ou même à New York, j’ai souvent fait le comparatif Airbnb / hôtels, et j’arrive souvent à trouver moins cher ou prix équivalent  en hôtel conventionnel à cause de ces fameux frais de réservation.

Cela s’applique à mes critères de recherche, à savoir une chambre avec un accès un peu indépendant (pas au milieu de l’appartement de quelqu’un, coincé entre deux chambres d’enfants).

Exemple :

J’ai choisi pour l’exemple la ville de Florence : ici l’hôtel où nous avions logé qui proposait un très bon service et surtout un parking gratuit pour notre voiture.

 

Et pour la comparaison j’ai cherché un logement Airbnb équivalent en terme de confort et service (pour le parking) :

exemple appartement d'airbnb à flrorence

On voit sur cette comparaison que question tarif l’hotel et le Airbnb reviennent au même, sauf que pour le premier on a les services qui vont avec (ménage et petit déjeuner) alors qu’il n’y a rien dans le deuxième.

Cependant, en s’y prenant en avance il y a peut être de bonnes affaires sur AirBnB.

 

Mais alors à quoi servent ses frais ?

Nous sommes effectivement en droit de nous demander ce que représentent ces frais ? Ils paraissent trop importants pour ne couvrir que les frais de fonctionnement du site et une petite marge de la compagnie. AirBnB explique ces frais servent à offrir un service-clients aux hôtes ainsi qu’aux voyageurs, comme espèce de hotline à contacter en cas de problème.

Dans les faits, ces frais ne servent probablement qu’à alimenter le compte en banque de l’entreprise lorsqu’on voit sur internet le nombre extrêmement élevé de plaintes de la part des hôtes et des voyageurs. Pour cela il vous suffit juste de taper les mots clef « arnaque » « pièges » ou encore « fausse annonce » « airbnb » et vous aurez alors des tonnes de résultats.

Arnaques et incivilités

Le fait de pouvoir réserver sur un site en ligne ne vous protège pas du tout contre les arnaques et les incidents en tout genre. Voici un petit aperçu.

Du côté des clients voyageurs 

Le problème qui revient le plus souvent, sans être étonnant, est la différence entre la description du logement et la réalité. Vous pouvez voir de magnifique photos de l’appartement, trouver que son emplacement est idéal, mais une fois arrivés sur place vous vous rendrez compte que le logement est finalement plus petit qu’il n’en avait l’air, le mobilier est de mauvaise qualité (notamment le lit !) et que la propreté n’est pas au rendez-vous. Lorsque l’on sort du milieu des professionnels du tourisme, qui sont régulièrement confrontés à des inspections et doivent respecter des normes scrupuleuses, ce sont les surprises auxquelles il faut s’attendre.

cathedrale milan
Cathédrale de Milan

Je me souviens d’une chambre que nous avions louée dans un appartement à Milan, lors de notre road-trip en Italie :

Le logement était totalement dédié aux locations touristiques, et le petit déjeuner était compris dans le prix. Arrivés sur place, nous découvrons effectivement une grande chambre, mais aux murs tellement fins que nous avons pu profiter du film que regardait notre voisin de chambre sur son pc. Les couettes mises à disposition étaient tachées et nous avons été accusés par la responsable de les avoir salies (sympa !). En guise de petit déjeuner, nous avons eu des gâteaux industriels en boite et du jus de fruit en conserve, laissé la veille au soir sur la table de la cuisine (ou comment se moquer des clients).

Lors d’une autre location, sur Abritel cette fois, nous avions pris un studio pour 4 personnes :

Arrivés sur place, la propriétaire nous explique que le clic-clac est cassé mais qu’elle n’a pas eu le temps d’en acheter un nouveau. Mes amis se sont donc retrouvés à dormir par terre, mais la propriétaire n’a pas oublié d’encaisser l’argent par contre. Pendant tout le weekend que nous avons passé sur place, elle n’a strictement rien fait pour réparer ou remplacer le couchage et s’apprêtait à accueillir les clients suivants dans les mêmes conditions et leur servir les mêmes excuses.

Devant l’appât du gain, certains oublient qu’ils sont censés offrir un service ou même un devoir de politesse minimum.

Encore une autre expérience déplaisante tout récemment  : nous avons réservé une grande maison avec de nombreux amis, et cela nous a couté 2000€ pour un weekend. La dessus le propriétaire nous réclame de lui payer encore une centaine d’euros en liquide en plus de ce que l’on a payé sur le site, totalement malhonnête. Nous avons annulé.

Edit : Lors de notre voyage en Argentine, à Buenos Aires nous avons encore eu une très mauvaise expérience avec airbnb.

arnaque airbnb buenos aires
Annonce de notre mauvaise expérience à Buenos Aires

Le propriétaire nous a changé de logement au dernier moment et nous a fourni un appartement avec un mobilier totalement insalubre (annonce « ARTSY LOFT @ RECOLETA’s HEART » si vous souhaitez le voir). Contactés à notre retour en France, Airbnb nous a dit qu’ils ne pouvaient rien faire, donc le propriétaire, un certain « Sebastian & Gabriel » (qui possède la moitié des apparts sur Buenos Aires vu son nombre d’annonces !), continue tranquillement à louer ses appartements dégueulasses à d’autres touristes. Nous avons eu un bon de 100€ pour une future réservation pour compenser notre semaine à dormir sur des matelas sortis de poubelles …
Et pour couronner le tout, le propriétaire a trouvé le moyen de m’empêcher de poster mon commentaire en retirant son annonce du site ou en changeant son nom (je ne peux plus la trouver). Il la remettra probablement en ligne dans quelques temps ni vu ni connu, sans que Airbnb ne lève le petit doigt (quand je leur ai demandé, ils me disaient que l’annonce était bien en ligne…pff). Alors de mon coté, je vais aller mettre mon avis sur le site AirBNB Hell, que je vous encourage vivement à consulter : il recensent les mauvaises expérience censures par AirBNB !

 

Lorsqu’ils ne choisissent pas la réservation automatique (la meilleure option pour les clients), de nombreux propriétaires ne prennent pas la peine de mettre leur calendrier de disponibilités à jour, et vous vous retrouvez donc à devoir envoyer des dizaines des messages afin de trouver un logement libre. La plupart de ces messages resteront sans réponse de la part de propriétaires trop « occupés » pour faire un simple retour ou message automatique (ou mettre leur f***u calendrier à jour !).

Pour tempérer ces mauvaises expérience, je tiens à signaler que j’en ai également eu de très bonne, comme cette chambre dans une maison près de Lucques, avec un très bon accueil de la propriétaire, ou encore un studio magnifique à un prix défiant toute concurrence en plein centre de Séville !

logement seville airbnb
Notre studio au centre de Séville trouvé sur AirBnb

 

Du côté des hôtes propriétaires 

En parcourant le net, il n’est pas difficile de se rendre compte que mettre son logement en location sur AirBnb n’est pas sans risque : plusieurs propriétaires se sont retrouvés avec des logements saccagés par des touristes peu scrupuleux, et certains ont même été dépouillés de leurs biens, tout cela sans que le site de réservation ne lève le petit doigt.

Je me souviens de cet article du blog Vogue ma Galère qui détaille l’état de l’appartement de l’hôte après le départ de certains touristes sans aucun scrupule : appartement dégueulasse, déchets jetés à même le sol, désordre laissé dans la chambre, bref aucun respect pour le propriétaire des lieux. Pour certains, le fait de payer pour loger leur donne tous les droits.

exemple de domage chez les propriétaires airbnb
Photo de l’état de la chambre au départ des touristes – voguemagalere.com

A côté de ce risque, les hôtes se voient eux aussi ponctionnés d’une partie de leur grains, comme sur le site Abritel par exemple, sans que la plateforme ne leur explique tous les prélèvements. Il est donc parfois très difficile de savoir exactement ce que vous allez toucher tellement le système de frais est (volontairement) compliqué.

 

Impact sur les villes visitées

Vous avez tous entendu parler de la ville de Paris qu’entendait légiférer pour contrôler l’activité d’Airbnb & co dans la capitale ? Mais d’où vient ce besoin ?

De nombreuses villes comme Barcelone, New York, Amsterdam et même Londres en sont arrivées à devoir mettre en place des règles face à l’activité incontrôlée des plateformes de réservation.

pont de Brooklyn

Les problèmes que posent ces modes d’hébergement de touristes sont nombreux : concurrence aux hôtels traditionnels, manque de normes, occupation des logements en centre-ville.

De nombreuses capitales touristiques ont vu leurs habitants déserter les centres villes au profil des locations touristiques, les logements étant devenus trop chers pour les locaux. Les locations touristiques rapportant beaucoup plus à l’année qu’une location traditionnelle, les propriétaires ont vite préféré se tourner vers ce mode d’exploitation.

Mais imaginez une ville comme Paris sans aucun parisien qui habiterait intra-muros ? Les cafés de Paris seraient tous occupés seulement par des touristes ? Nous n’entendrions plus personnes râler dans les rues ? Non, mais voyons, ce serait vraiment triste ! Nous n’aurions plus qu’à faire à des villes-musée, fantômes, dépourvue de leur âme que représentent les habitants à l’année.

A Barcelone par exemple, les locations touristiques ont tellement fait augmenter le prix de l’immobilier que la ville a perdu 13 000 habitants en 8 ans (alors que pour une telle métropole on s’attendrait à une augmentation de la population). Cela a engendré de nombreuses manifestations des riverains qui commencent à ne plus supporter l’afflux de touristes, alors même qu’il représente plus de 150 000 emplois en Catalogne.

C’est pour cette raison que les villes sont de plus en plus nombreuses à fixer des règles de location, souvent des quotas de jours à ne pas dépasser, afin de ne pas voir des immeubles entiers devenir des locations saisonnières. Ces règles restant assez souples pour permettre à vous et moi de louer notre habitation principale pendant nos absences par exemple (business initial du géant Airbnb).

 

En bref …

Cet article pourrait vous faire penser que je suis contre Airbnb et consorts, mais pas du tout ! Je trouve qu’avoir une alternative aux hôtels est une très bonne chose pour plusieurs raisons :

  • cela permet de ne pas leur laisser tout le pouvoir et éviter parfois la multiplication désastreuses des hôtels pour le tourisme de masse
  • le fait de loger directement chez l’habitant permet à certains pays qui n’ont pas encore d’infrastructure hôtelière conséquente d’accueillir tout de même des touristes dans des conditions acceptables
  • les gains du tourisme sont mieux répartis lorsque c’est la population qui peut loger et nourrir directement quelques touristes, évitant ainsi que les gains n’aillent qu’aux grands groupes hoteliers.

Cependant, comme vous avez pu le voir le système comporte encore de nombreuses dérives, qui j’espère finiront pas être corrigées avec le temps afin que ce système fonctionne de manière idéale.

ET vous, avez-vous déjà eu des déconvenues avec les locations saisonnières ? ou chez l’habitant ?

Suivez moi sur Facebook Twitter et Instagram !

4 commentaires

  1. Ah Airb’n’b … (il me semble que je t’avais déjà laissé un article à ce sujet^^)
    J’évite, quand je peux d’utiliser ce site, mais, il est tellement populaire, que parfois, c’est compliqué d’expliquer à ses amis (lors de vacances en commun) que l’on ne veut pas l’utiliser. Bon, du coup, j’évite d’être chiante, et je re-teste airbnb^^ Parfois, on a des excellentes surprises (surtout quand on s’y prend très tôt), et parfois, des moins bonnes. Le ménage pas fait (malgré les frais importants), des appartements avec des portes d’entrées qui ne ferment pas (LOL), des appartements où tu dois payer pour utiliser le café (LOL : l’appartement est clairement devenu un petit hôtel).
    C’est vrai que l’on peut faire des affaires, tomber sur des perles, mais …. à quel prix ?
    Comme tu le disais pour Barcelone, c’est assez dingue que ce genre de pratique empêchent les locaux de vivre convenablement. Et pour Paris … en effet : que serait Paris sans parisien râleurs et pressés dans le métro^^?
    Bon voilà, je crois que je suis un peu « contre » airbnb, même si, je reconnais que c’est une excellente idée à la base (la location chez l’habitant et saisonnière se fait depuis de nombreuses années, et c’est plutôt pas mal d’avoir une plateforme qui centralise tout, et qui permet d’avoir un interlocuteur entre le propriétaire et le locataire). Bref, airbnb, ok. Mais uniquement hors grandes agglomération où le marché de l’habitat est tendu pour les locaux. Mais parfait pour des coins peu touristiques, pour des maisons secondaires qui n’ont pas vocation à être des résidences principales 🙂

  2. Mince… Je n’ai pas eu encore ce cas de figure…

    Pour un logement plus petit et moins bien équipé, la logique voudrait que le prix ne soit pas le même… Tu peux peut-être tenter de lui faire une demande en ce sens.
    Et s’il n’est très réceptif à votre demande ou si vous ne souhaitez pas louer son autre logement (il le met également en location sur Airbnb?), n’hésites pas à contacter Airbnb pour savoir quelle solution peut être trouvée, et si vous pouvez annuler sans frais et ainsi chercher éventuellement un autre logement en urgence…

    Très bon voyage en Argentine en tout cas, superbe destination qui me tente bien!

    Emilie

  3. Bonjour,

    Effectivement Airbnb ne préserve pas totalement des mauvaises surprises…

    Le système de commentaires laissés uniquement par les voyageurs précédents est malgré tout assez « sécurisant » par rapport à d’autres système de location (diminue considérablement le risque de faux avis).

    Néanmoins, utilisant régulièrement ce site, nous avons déjà été confrontés à des propriétaires qui ne supportent pas la moindre observation (même justifiée), et qui n’hésitent pas à être de parfaite mauvaise fois dans leurs réponses (business is business…). Nous avons eu ainsi eu le cas de propriétaires modifiant après coup leur annonce (Quel petit déjeuner? Non, non , ça n’apparait pas dans l’annonce… Le lit n’était pas fait? Cherchez vous un hôtel la prochaine fois… ), ou cherchant à nous contacter par téléphone avec un peu trop d’insistance pour nous faire supprimer un point négatif dans notre avis sur le logement…

    Sur les tarifs, effectivement, Airbnb n’est pas toujours plus intéressant que les hôtels. Mais cela n’est pas toujours comparable (Airbnb propose également de louer des appartements avec cuisines, ce qui peut être une économie sur le poste repas…)

    Dans tous les cas, je pense que lorsqu’on cherche un logement, il faut toujours comparer les différents sites 🙂

    Emilie

    1. Merci pour ton commentaire tres detaillé! Pour ma part je n’ai jamais subi de harcellement de proprio apres un commentaire mais j’en avais entendu parler. Pour ce qui est d’airbnb je suis en train de vivre une autre mésaventure en ce moment meme en argentine : un proprio nous annonce a peine 4jours avant que notre appart a un pb et nous en propose un autre pr le meme prix mais plus petit et moins bien equipe… affaire a suivre!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *