//Choix du guide de voyage : 10 raisons de bien le choisir !

Aujourd’hui je vais vous parler des guides de voyage : les rayons des librairies se remplissent à l’approche de chaque vacances et nous proposent des dizaines et des dizaines de guides de voyage.
Malgré cela, beaucoup d’entre-nous s’en passent et pensent faire de bonnes économies en n’achetant pas de guide.

Je fais plutôt partie de ceux qui ne peuvent pas s’en passer, tout simplement car je n’aime pas tourner en rond, et que l’on ne peut pas tout trouver sur internet (cette idée reçue est complètement fausse) et que les infos de qualité, bien organisées et testées et bien ce n’est pas gratuit (mais finalement pas très cher non plus!).
Combien de personnes j’ai vue préparer leur voyage sans aucun guide, passer des heures à fouiner sur le net, trouver des informations très approximatives, ne prendre aucune note, et une fois arrivées sur le lieu de vacances, ne pas savoir quoi faire, quoi visiter, où manger, comment prendre les bus, etc Quelle dommage! Perdre un temps que l’on pourrait passer à flâner à faire des choix et des recherches inutiles!
D’où ma croyance que des vacances réussies vont dépendre en bonne partie de leur préparation et donc du guide que vous aurez choisi!
Voici les 10 raisons pour lesquelles vous devez vous précipiter en librairie acheter votre guide de voyage!

1)  Les propositions d’itinéraires

Combien de fois vous êtes-vous retrouver devant des dizaines, voire des centaines de points d’intérêt dans une seule région, sans vraiment savoir par où commencer ? Le guide vous permettra d’y voir plus clair, voire même de vous mâcher le travail en proposant un itinéraire déjà tout fait (à adapter évidement selon ses besoins).
Guide Lonely Planet Andalousie

2) Les pièges à éviter sur votre lieu touristique

Alors là, c’est la meilleures raison : combien de fois j’ai vu des touristes arriver, et commencer par faire justement ce que les guides préconisaient de ne pas faire!
Héler des taxis dans la rue dans des lieux dangereux, donner de l’argent aux enfants (histoire de les encourager à quitter l’école…), discuter les prix là où ne faut pas, ou ne pas le faire là où il le faut… bref pas mal de faux pas qui peuvent être facilement évités!
Guide Michelin Maroc

3) Les informations culturelles et historiques pour les Nuls

Nous avons tous la flemme de nous potasser un gros livre d’histoire sur les monuments que nous visitons, mais pourquoi ne pas utiliser les files d’attente, ou encore les transports pour lire rapidement un peu de son histoire ? C’est un peu dommage de faire des centaines de km pour voir des bâtiments dont on ne sais pas à quoi ils servaient…

4) Les infos sur les horaires et les prix

Un point qui peut être important pour établir son budget avant de partir : les visites peuvent coûter cher! mais pas seulement, les guides informent aussi du prix des transports, des hôtels (mais qui sont souvent réservés à l’avance de toute façon), restaurants,etc. Une bonne façon d’éviter les mauvaises surprises.

5) Manger comme si vous étiez des locaux !

 Ici, c’est LE critère qui peut être le plus utile et le plus avantageux financièrement. Il est souvent très difficile de manger sur des lieux touristiques, et si on ne regarde pas les guides, on fini systématiquement dans des « attrape-touristes », c’est à dire des restaurants super chers et dégueulasses! J’ai pourtant tout essayé, Trip Advisor, marcher un peu, suivre d’autre personnes… rien à faire, les meilleures recommandations sont celles des livres! Ce sont systématiquement des restaurants avec un très bon rapport qualité-prix, où les locaux se rendent pour manger.

6) Avoir un aperçu des points d’intérêt

 Ce point rejoint un peu le point 1, à savoir le choix des activités et lieux à visiter. Parfois, avec les documents des offices de tourismes, ou les recommandations d’amis, on se retrouve avec une liste de monuments à voir, sans vraiment savoir de quoi il s’agit. Maintenant, avec les nouvelle version de guides en couleurs, on peut avoir un aperçu des monument ou point d’intérêt principaux. Il y a même parfois des schémas très détaillés pour les explications plus poussées.
Lonely Planet : page de présentation avec photos

7) Comment faire moins « touriste »
Ce que je déteste lorsque j’arrive dans une nouvelle ville à l’étranger, c’est être tout de suite étiquetée! Quoi de pire en effet que de se balader la tête en l’air, en regardant tout les panneaux avec une grosse carte à la main, à la recherche de son chemin! On a pas l’air très malin dans ces moments là! On ne peut pas y couper vous allez me dire, he bien en fait si! En préparant la veille sa petite liste d’endroits à voir sur le livre et en utilisant un gps pardi!  Pour cela, lisez mon article sur comment utiliser son gps ou smartphone à l’étranger sans coût 3g!

8) Ne pas perdre de temps

 Pour cela aussi, je ne comprendrai jamais les gens qui me disent qu’ils préfèrent partir sans rien préparer et tout chercher sur place! Pourquoi perdre autant de temps pendant un voyage que l’on a payer parfois super cher ? Comme je n’ai souvent l’occasion de partir qu’une fois par an (parfois moins), alors pourquoi gaspiller ce précieux temps à tourner en rond, réfléchir à ce que je veux faire, chercher des hôtels et restaurants, etc? C’est autant de temps que j’aurais payé (au travers du voyage et des logements) pour rien ! Je préfère de loin optimiser mes vacances, pour qu’une fois arrivée sur place, je n’ai rien à chercher, rien à décider de plus que ce que j’ai prévu. Si je veux ne faire que m’allonger au bord de la piscine, c’est possible, puisque je sais déjà comment je vais manger, me déplacer, etc.
Lonely Planet avec annotations

9) Les pros savent mieux que vous

Là encore, je pense que le plus sur est de se référer à l’avis d’un professionnel qui sait de quoi il parle dans son domaine. Je suis souvent allée dans des restaurants en me référant à Trip Advisor : bien que l’intérêt soit indubitable, j’ai parfois des surprise sur des restaurants que des touristes (ne connaissant pas la gastronomie locale) jugent super bien alors que comparés à d’autres que j’ai trouvé sur mes guides, le niveau reste très moyen (en comparaison d’un prix souvent élevé). Et la surprise vient parfois du fait que des restaurants présent dans mon guide, ne sont même pas classés dans Trip Advisor…Cela dit, je me sert encore beaucoup de ce site pour les villes que je ne trouve pas dans les guides, ou quand les recommandations ne sont pas assez étayées.

10) La fête avant la fête

Comme on dit souvent la préparation est aussi bien que la fête elle-même, et bien c’est pareil pour les voyages! Les préparer, c’est ce projeter dans ses vacances, rêver des moments que l’on va passer là bas, imaginer ses doigts de pieds en éventail sur la plage… rien que de l’écrire sa me donne envie de partir tout de suite !
imaginez-vous là…c’est facile hein?
Pour ma part, mon édition favorite de guide de voyage est le Lonely Planet, que j’ai pu tester au Mexique, au Maroc, en Espagne, en Indonésie, France, etc et je n’ai jamais été déçue.
J’aime bien aussi la collection « Voyager Pratique » du Michelin, mais je ne suis pas sure qu’elle existe toujours.
Par contre je n’ai jamais vraiment accroché aux Guides du Routard, trop brouillons à mon gout, je ne comprends pas leur organisation, et leur format ne me plait pas du tout. Après tout est une question de point de vue et d’habitude je pense.
Et vous, quel guide aimez-vous ? Ou bien pourquoi choisissez-vous de vous en passer ?

3 Comments

  1. Pour moi aussi un voyage sans guide est impensable ! J'adore lire les guides de voyage ! Cela permet de me plonger dans le séjour bien avant le départ. Comme je pars la plupart du temps pour des courts séjour, je ne veux pas perdre de temps à faire la queue alors que j'aurais pu prendre des billets coupe file ou rater un super musée car je me suis pointée le jour de fermeture !
    Et puis, je refeuillete après, notamment pour le tri des photos ou même pour l'écriture des articles de blog 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :