{City Guide} – Les visites incontournables de Cordoue

  Après une longue absence de quelques semaines sur le blog, me voici de retour avec un article riche en photos sur ma visite de Cordoue de cet été! J’espère qu’il vous plaira !

 Cordoue est pour moi la ville qui représente peut être le mieux l’Andalousie moyenâgeuse, car un grand nombre de monuments ont été très bien conservés, ainsi que l’architecture de son centre ville tel qu’il était à l’époque, avec ses minuscules ruelles ombragées et ses célèbres patios fleuris (un festival leur
est même dédié).

Cependant, ce centre donne parfois l’impression d’une ville-musée, car le vrai centre de Cordoue, là où vivent les espagnols aujourd’hui, s’est déplacé et se trouve plus près des grandes artères de la ville.Le centre historique lui n’abrite que des restaurant, hôtels, et bien-sur monuments. La visite de la ville reste cependant très plaisante, et presque tous les sites sont facilement atteignables à pied.


Comme ses voisines andalouses, Cordoue ne déroge pas à la règle et reste animée jusque tard dans la nuit, avec des passants flânant au bord du fleuve Guadalquivir, les musiciens (certains très doués) jouant dans les rues, des restaurants ouverts très tard. La ville se visite finalement autant de nuit que de jour, et certains musées sont même ouverts jusqu’à 20h!

La liste des lieux à visiter à Cordoue peut être assez longue, mais voici ceux que j’ai eu la chance de visiter, qui représentent pour moi les incontournables de Cordoue.

1- La mezquita,ou mosquée-cathédrale :

Ce monument est le symbole de Cordoue par excellence et raconte à lui tout seul l’histoire de l’Andalousie.

Autrefois Wisigoth, elle est ensuite conquise par les musulmans qui y érigent de nombreuses mosquées. Par la suite, ceux-ci sont battus par les catholiques, qui détruiront la plus part des monuments musulmans, exceptés quelques magnifiques exception comme cette cathédrale. Suite à la Reconquista (chrétienne), la mosquée fut dans un premier temps utilisée comme église, sans réaménagement. Ce n’est qu’en 1523 qu’une partie de la mosquée fut détruite pour y construire la cathédrale. Le projet ne faisait pas l’unanimité car certaines personnes, bien que chrétiennes, ne voulaient pas détruire une telle œuvre et préféraient construire une cathédrale sur un autre site.

Cela dit, la mosquée se trouvait elle-même sur l’emplacement d’une ancienne église wisigoth dont un peut encore voir les vestiges aujourd’hui, à travers une petite vitre aménagée dans le sol de la mosquée cathédrale.

 2- Puenteromano et la torre de la Calahorra

Le puente romano est le lieu idéal pour une balade romantique au coucher du soleil sur le fleuve du Guadalquivir.
Il ne faut par contre pas s’attendre à être seul, car de nombreux touristes et espagnols vont admirer le ciel rougeoyant à cet endroit.

 La torre de la Calahorra, construction défensive à l’époque, abrite aujourd’hui un musée intéressant sur l’histoire de Cordoue, et plus spécifiquement sur la cohabitation des
différents peuples sous le règne musulman. Il s’intéresse à l’interaction entre les juifs, musulmans et chrétiens qui vivaient en paix dès le moyen age. Le musée est ouvert jusqu’à 20h, mais ne faites pas comme moi qui m’y suis rendue à 19h car il faut compter au moins une heure et demi pour la visite (audioguide compris dans le prix d’entrée).

3- Alcazar de los reyes christianos

La visite de ce château à été la surprise de mon séjour à Cordoue. Car en effet, en lisant les guides (toujours mon lonely planet et michelin) je n’avais pas l’impression que cet édifice était très important. Pourtant ce fut le monument de Cordoue que j’ai préféré !

Le bâtiment regroupe de nombreux style architecturaux : romains, wisigoths, er arabe. Autrefois résidence des gouverneurs de la ville du temps des musulmans, il est en partie détruit pendant la Reconquista. La restauration fut ensuite entreprise par Alfonse X dit le sage et achevée par Alphonse XI. Alphonse X est le roi qui fit de Séville une capitale de Castille et aimait s’entourer
d’érudits juifs connaissant l’arabe et le latin afin de traduire les textes anciens en castillan.

L’alcazar est aussi la résidence des rois catholiques, Isabelle et Ferdinand et ce fut là qu’ils rencontrèrent Christophe Colomb pour la 1ère fois en 1486.

4-  La juderia

Le quartier de la juderia à Cordoue est difficile à manquer !

En effet, tout le centre ville historique est entouré de maisons blanches qui composent cet ancien quartier juif. Son emplacement privilégié dans la ville témoigne de l’importance du peuple juif au moment de la période musulmane. La mosquée principale se trouvait étonnamment au cœur de ce quartier, qui comporte également une synagogue (en travaux lorsque j’ai essayé de la visiter).

5- La médina A-Zahara

La médina A-zahara ne fait pas vraiment partie du circuit touristique « traditionnel » à Cordoue car celle-ci se trouve à une dizaine de kilomètres du centre-ville. Elle reste néanmoins accessible par des bus mis en place qui partent du centre tous les matins (il faut se renseigner et acheter ses billets à l’office du tourisme de préférence). Il faut bien prévoir une demi-journée pour cette visite, mais les ruines, actuellement en réhabilitation, valent le détour. On y est allés en plein mois d’août, donc en plein soleil, alors il faut vraiment penser au chapeau et à la crème solaire, sinon dommages garantis !

Cette cité fut construite par le calife (auto-proclamé) Abd-al Raman III au Xe siècle. Malheureusement la cité ne fut habitée que pendant 30 ans, et fut ensuite la cible des pillages successifs. Moins d’un 10e de la cité a été mis à jour aujourd’hui.

Pour se faire une meilleure idée de ce qu’aurait pu être la cité à ces heures de gloire, je vous conseille de télécharger l’application Android du même nom, qui permet de se promener dans une réalité augmentée (cela plaira surement aux enfants, qui auront plus de mal que nous à comprendre l’intérêt d’un champ de ruines !). Vous pouvez ensuite finir la visite par le musée se trouvant près du parking du bus de retour.

6- Les patios fleuris

Ils sont la spécialité de l’Andalousie, et Cordoue fat largement honneur à cette spécificité. Vous les découvrirez en vous baladant dans la Juderia, et en faisant attention aux portes ouvertes sur les patios (bon il vaut mieux éviter de rentrer chez les gens quand même !).

Il existe même une rue fleurie dans le centre-ville, très connue : la première fois que j’ai voulu la prendre en photo, elle était prise d’assaut par un car entier de touristes japonais… bon j’ai dû passer mon tour et revenir un autre jour ! Il s’agit en fait d’une toute petite rue (on n’y passe que un par un) aux murs blancs, ornés de nombreux pots de géraniums (avis aux amateurs !).

 rue fleurie cordoue

Cordoue, entre-autre choses

Vous l’aurez compris, j’ai adoré cette ville, comme le reste de l’Andalousie d’ailleurs. Tout ce que j’ai vu ne peut pas figurer dans un article aussi court, mais sachez, en vrac, que j’ai également eu l’occasion de faire la connaissance d’une truie (oui, la femelle du cochon c’est cela) un soir en pleine rue, avec son maître, qui était mort de rire quand il a vu comment j’ai réagi en découvrant que son compagnon n’était pas vraiment un chien !

Je n’ai pas parlé des tapas, mais c’est tellement évident ! Alors oui j’ai mangé des tapas, assise en tailleur sur le mur autour de la mosquée-cathédrale, au milieu d’autre jeunes espagnols qui en faisaient de même. Le petit bar servant ces tapas est réputé avoir la meilleur tortilla de Cordoue, je ne saurais dire si c’est vrai, mais elle était vraiment délicieuse ! Nous avons également fait un tour dans la Cordoue « récente » pour faire du shopping, je ne pouvais pas rater ça !

Et vous, qu’avez vous le plus apprécié à Cordoue ? Ou qu’aimeriez vous voir à Cordoue ?

2 Comments

  1. J’ai adoré me perdre dans les rues de Cordoue avec les arbres en fleurs un vrai régal pour mes narines, la Mezquita est une copie de la Grande Mosquée de Kairouan en Tunisie, justement l’une des rues qui mène à la Mezquita s’appelle Kairouan

    1. Salut, merci pour les infos sur la jumelle de la Mezquita, je ne connaissais pas du tout… bon si je vais en Tunisie, je saurai par quoi commencer lol! ces édifices sont vraiment des chef d’oeuvres!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *