Centre Pompidou à Metz et son exposition « Sublime »

centre-pompidou-metz

De passage express à Metz ce weekend, je voulais absolument découvrir l’antenne régionale du centre Pompidou-Metz, sachant que je n’ai même jamais visité l’antenne parisienne !

Donc exit la visite du centre-ville de Metz (sous une chaleur de plus de 30° hein…), direction le parking souterrain du musée !

La structure du bâtiment elle-même est assez particulière : on dirait qu’on a mis un énorme hangar sous une tout aussi énorme bâche stylisée. Je ne saurais dire si je trouve cela moche ou joli honnêtement, mais en tout cas l’architecture ne laisse pas indifférent. On se questionne par contre sur sa durée, mais je suppose que cela a été envisagé par ses architectes…

Exposition Musicircus

Une fois passé les contrôles de sécurité et l’achat du billet d’entrée (tarif raisonnable de 10€, sachant que l’année en coûte 12, et qu’il y a une liste longue comme le bras de bénéficiaires du tarif gratuit !), mes amis et moi nous dirigeons d’un pas décidé vers la première exposition, MUSICIRCUS, au rez-de-chaussée.

Nous n’avions que peu de temps pour faire tout le musée, alors autant aller à l’essentiel : je n’ai rien compris à la première exposition ! Je vous précise tout de suite que l’art moderne et moi c’est une longue histoire de perplexité. Cette exposition sur la musique et la manière dont l’art l’explore (du moins ce que je crois en avoir compris) est vraiment bizarre et ne comporte aucune explication affichée. Rien. Nada. J’ai tenté (vous voyez que j’essaie hein !) de suivre sur l’application du musée, avec les explications orales, rien à faire, je ne me retrouvais pas dans le plan…

Exposition Sublime au Centre Pompidou Metz

Passé cette petite déception, nous courons presque vers l’expo suivante : SUBLIME.

Celle-ci se finissant dans à peine quelques jours (4 septembre), nous attirait particulièrement (il suffit de jeter un coup d’œil à l’affiche).

Cette exposition a pour sujet la nature et l’impact des activité humaine sur celle-ci. Elle explore également les conditions de vie humaine et animale, et interpelle la conscience écologique de chacun d’entre nous. En visitant l’exposition, on se rend compte que l’écologie est loin d’être un thème récent! Les artistes ont eu cette conscience très tôt et ont cherché à sauver notre planète au travers de leur art! On retrouve même des œuvres des siècles précédents.

Exposition très bien ficelée, des commentaires sont placés sous chaque œuvre pour l’expliquer en détail. Même les vidéos sont commentées, pour qui n’aurait pas le temps de les regarder en entier.

Chaque salle se focalise sur un thème en particulier, affiché à l’entrée (heureusement qu’un vigile nous a indiqué qu’il était sur le point de faire la visite à l’envers!) et ensuite les œuvres sont disposées de façon à former un ensemble étonnamment cohérent. La diversité des œuvres est surprenante pour le néophyte comme moi : photographies, montages, installations, peintures, films (fictions, reportages), articles, etc.

Cette exposition m’a un peu fait pensé à la dernière exposition universelle à Milan, leurs thèmes se rejoignent sur certains points. Mais la comparaison s’arrête là : alors que l’une se voulait consensuelle (contexte international oblige), l’autre est clairement dénonciatrice et accusatrice.

Il est étonnant de voir à quel point certains artistes maîtrisent le thème qu’ils choisissent de défendre, au point de se demander s’ils ne sont pas également experts scientifiques.

L’exposition possède son propre livre, il aurait été vraiment dommage de perdre cet exposé, mais seulement en grand format. J’aurais bien voulu l’acheter, mais j’avoue que ce format n’est pas très pratique. J’espère en tout cas que cette exposition sera reconduite dans un prochain musée, car elle profitera au plus grand nombre.

 

Je re-visiterai probablement le centre Pompidou si je repasse à Metz, en espérant tomber sur d’autres exposition aussi intéressante que celle-ci, même si je dois avouer que l’écologie est un sujet qui livre de l'exposition sublimeme touche particulièrement. Si certains d’entre vous sont dans la région, faites vite le déplacement, il ne reste que quelques jours !

 

expo-sublime-affiches
Affiches dénonçant la pollution à travers les âges
expo-sublime-escaliers
Le pétrole…
carte-expo-sublime
Plan d’une ville écologique imaginée par Guy Rottier en 1970

 

film-expo-sublime
Images d’un film montrant des inondations au Pakistan

 

pierres-flotantes
Pierres en lévitation
dôme imaginé par un artiste à lexposition sublime
Dôme imaginé par un artiste

exposition sublime au centre pompidou

visteur à l'exposition sublime

Suivez mes articles sur Facebook

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *