Murano et Burano, au large de Venise

centre ville murano

Pendant mon séjour à Venise en automne dernier, j’ai également pu visiter les deux petites îles lui faisant face. Alors que Venise est célèbre dans le monde entier, je n’avais jamais entendu parler de Murano et Burano jusqu’à très récemment. Curieux non ?

Les iles sont facilement accessibles avec les vaporetto qui traversent Venise et continuent leur course jusqu’aux iles. La traversée ne dure qu’une vingtaine de minutes.

Murano

Canal de murano

C’est la première ile que le bateau accoste, la plus proche de Venise. Cette ile est spécialisée dans la fabrication du verre : en effet autrefois cette industrie fut déplacée de Venise par le sénat pour sécuriser la ville par rapport au risques incendie. Ça c’était la raison officielle, la raison officieuse était plus probablement de protéger le secret de fabrication du verre dont les vénitien étaient détenteurs. Voici donc l’ancêtre de l’espionnage industriel ! Bien leur en a pris, car plusieurs siècle plus tard, cette ile doit toujours sa renommée à son artisanat et à la qualité de sa fabrication.

Malheureusement aujourd’hui, beaucoup de créations de maîtres verriers se retrouvent à coté de produits made in China que l’on fait passer pour d’authentiques produits Italiens. La meilleure manière de se faire une idée est encore de visiter un atelier et de voir les artisans travailler leur verre. Plusieurs offrent des possibilités de visites, mais interdisent les photos. A mon grand damne !

centre ville murano

eglise muranocentre murano oeuvre art en verreDès l’arrivée sur l’île, le passage entre les très nombreuses boutiques de souvenir permet de voir l’étendu des objets réalisables en verre. J’ai jeté mon dévolu sur de petites boucle d’oreilles toutes mignonnes, même si malgré leur sigle « product of Murano », je ne suis pas sure qu’elles aient été faites sur l’île. En déambulant un peu au hasard sur l’île, on tombe sur une impressionnante statue faite entièrement en verre bleu, de quoi nous prouver le savoir-faire des maitres verriers de l’île. Les restaurants situés çà et là de la rue touristique principale sont bondés et affichent des tarifs ahurissant pour de simples pizzas. Nous nous alignons un peu de l’agitation touristique en prenant des ruelles adjacentes : le contraste est impressionnant, pas un bruit ne parvient à nos oreilles passés quelques pates de maisons. Mis à part les célèbres maisons colorées, je dois bien avouer qu’il n’ya pas grand-chose à faire ici. Il est midi passé, le soleil à son zénith annihile toutes mes chances de prendre une belle photo, alors nous décidons de passer à l’île suivante. Nous aurons passé en tout moins d’une heure sur Murano. Sur le chemin du retour nous assistons néanmoins à une petite démonstration de sculpture de verre dans l’un des ateliers ayant ouvert ces portes au public.

Burano

canaux buranoPourquoi avoir appelé ces deux îles avec des noms presque identiques ? Je n’arrête pas de me mélanger les pinceaux ! Donc après l’ile spécialisée dans la fabrication du verre, nous voici sur l’île spécialisée dans … la dentelle !

L’île est elle aussi envahie de touristes, mais peut être dans une moindre mesure que Murano car elle est située un peu plus loin de Venise. L’endroit est surtout connu pour ces très jolies maisons colorées. Elles furent ainsi peintes dit-on pour que les marins puissent les reconnaitre dans la brume (ou bien avec l’esprit embrumé par l’alcool, c’est selon..).

Pour ma part j’ai trouvé l’île encore moins intéressante que Murano ! Nous avons quand même fait un petit tour, mais nos estomac grondaient famine, alors nous sommes partis après une demi-heure de marche.

Le vaporetto se dirige directement vers Venise, ce qui nous arrange bien.

Même si je n’ai pas trouvé ces deux îles d’un grand intérêt, je ne regrette pas de les avoir visités, ne serait-ce que pour les voir en « vrai » après avoir vu tellement de photos sur Instagram. La visite d’atelier de verre aurait pu être plus intéressante si nous étions autorisés à entrer dedans, et pas à regarder depuis la rue. Je me souviens avoir vu une démonstration de fabrication du verre lorsque j’étais petite qui m’avait beaucoup marquée ! Je pense que certains ateliers proposent des visites complètes, il faut se renseigner. Si par contre vous n’avez pas beaucoup de temps pour visiter Venise, mieux vaut ne pas venir sur Burano et Murano (Venise étant mille fois plus passionnante !).

 

 

 

Suivez moi sur Facebook Twitter et Instagram !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *