Voyager en hiver : comment gérer le froid ?

DSC_0072
Sur la route, quelque part en Islande

Les vacances d’hiver approchent et vous vous demander si vous n’allez pas en profiter pour voyager un petit peu? Mais est- ce une bonne idée? Pourrez- vous profiter pleinement de l’expérience? Ou bien faut-il privilégier les destinations chaudes?

Et bien je vous dit lancez vous! Voyager en hiver comporte pleins d’avantages, à condition d’y être préparé ( dixit une fille très frileuse!)

Les avantages

L’affluence

Ne pas avoir la foule de touristes : après mon passage à Florence cet été, je suis définitivement vaccinée des foules… Des heures et des heures d’attente partout, du monde à perte de vue… En hiver on a la ville à soi, c’est génial.

Prix plus abordables

Lors de mon voyage en Islande, nous étions hors période touristique, et pour cause, il faisait  5° en moyenne au mois de Mai. Résultat des logement moins chers (mais cher quand même) qu’en août et des sites touristiques quasi déserts.

Berlin en revanche était bien fréquentée en hiver, car nous l’avons visité à la période du nouvel an, et donc des vacances similaires pour tous les européens.

Les inconvénients

Eh bien c’est pas difficile à deviner, c’est le froid. A cause du froid, rester dehors est une épreuve, il n’est pas possible de marcher pendant trop longtemps, et le temps peut être assez changeant (pluie, vent, neige). Pour les personnes particulièrement sensibles, même quelques minutes passées dehors deviennent douloureuses pour les pieds et les mains.

Il y a également peu d’événements en hiver, il est difficile de prévoir un festival ou autre avec la pluie par exemple.

DSC_0007
Montréal sous la neige

Se préparer

Le voyage se passera bien s’il est bien préparé. Évidement il faut vérifier la météo afin de prévoir des vêtements suffisamment chauds. Avec l’expérience, j’ai compris qu’il valait mieux prévoir un peu trop que pas assez, et laisser le style de coté…(et tant pis pour les photos de portrait). Les visites également doivent également être préparées à l’avance, faire une petite liste des lieux  visiter en alternant lieux abrités et lieux ouverts pour ne pas trop souffrir du froid.

Pour les grands frileux

Donc je fais partie malheureusement… Je prévois donc souvent de prendre des petites choses qui m’aident à affronter le froid (non, pas d’alcool!). J’utilise par exemple les petites chaufferettes pour les mains et pour les pieds qui évitent de se retrouver congelé(e).

chaufferette
chaufferette Décathlon

Les boissons chaudes aident également beaucoup, alors vive les Starbucks et compagnie! Et quand on se trouve dans un endroit désertique comme l’Islande, et bien, Dieu bénisse les thermos!

Prendre des photos dans le froid

Enfin le dernier point, et pas des moindre, comment prendre des photos par des températures négatives ? D’abord il faut savoir que votre appareil craint le froid moins que vous, donc tant qu’il est dans son sac bien au chaud, il ne craint pas grand chose. J’ai trimbalé le mien par -15°C et il ne lui est rien arrivé.

Par contre, les batteries se déchargent plus vite, donc il faut être un peu plus vigilant (je n’ai jamais eu de problème avec cela). Les lumières basses et la nuit qui tombe tôt incitent également à user plus souvent du flash, qui décharge la batterie d’avantage.

Mais prendre des photos en hiver sa donne froid aux mains, très très froid! Je me souviens qu’en Islande mes mains devenaient toutes violettes, puis toutes blanches lorsque le sang les désertait à cause du froid ! Alors maintenant j’utilise des gants d’alpinisme décathlon combiné à des sous – gants de ski lorsqu’il fait vraiment froid. Heureusement mon reflex est trop vieux pour avoir l’écran tactile, son utilisation avec les gants est donc facilitée avec ses touches en relief. J’ai également des sous-gants chauffants qui fonctionnent pas mal, mais je ne les utilise pas souvent à cause de la batterie à charger.

Gants d'alpinisme Décathlon
Gants d’alpinisme Décathlon

Enfin dernière chose, prévoir de nettoyer sa lentille plus souvent : la mienne se retrouve souvent avec des petites gouttes de pluie, neige, etc donc j’utilise le matériel spécifique pour la débarrasser. Une solution peut être aussi d’utiliser le pare-soleil pour limiter la pluie sur la lentille, mais sa ne marche pas à tous les coups.

Je vous conseille également excellent article sur le sujet de Mme Oreille.

20151017_095319
Moi en train de prendre des photos à Montréal

Et vous, quelles sont vos astuces pour voyager en hiver ? Quelles sont vos destinations favorites ?

Enregistrer

Suivez mes articles sur Facebook

3 Comments

    1. oui c’est sur, mais l’appel du voyage étant toujours plus fort, j’apprends petit à petit à m’en protéger!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :