Apprendre à skier : le guide pour bien commencer

skieurs sur la piste des 7 laux

La saison de ski cette année a démarré sous les chapeaux de roue, avec des chutes de neige très tôt et une quantité telle que certaines stations ne savent plus où la mettre !

C’est donc une saison idéale pour débuter le ski ou s’améliorer si vous aviez déjà commencé avant. Cependant, débuter le ski en tant qu’adulte est loin d’être évident, j’en sais quelque chose !

Alors comment apprendre à skier facilement, éviter les galères et surtout de se blesser ?

Voici quelques astuces qui m’auraient bien aidé si je les connaissais lors de mes débuts il y a quelques années.

 

1 – Le choix de la station

vue de la station de skiLe meilleur moyen d’apprendre à skier est de passer une semaine entière au ski (je dis cela alors que j’habite à 35min des plus proches stations !). Cela vous permettra de vous mettre sur les ski tous les jours, sans la fatigue de la route et sans interruption.

Cela peut paraître bête, mais quand on débute le ski, mieux vaut ne pas aller n’importe où, certaines stations étant plus propices aux débutants que d’autres. Inutile de choisir un domaine avec des centaines de kilomètres de pistes, vous ne les verrez pas de toute façon.

Choisissez plutôt un domaine proposant beaucoup de pistes vertes et bleues. Quand vous y allez pour la semaine, vérifiez que la piste menant vers votre logement soit de votre niveau, sinon bonjour la galère tous les soirs pour rentrer. Tant que vous y êtes vérifiez aussi où se trouve le point de rendez-vous de l’école de ski (attention, ce n’est pas l’école de ski elle-même !).

Pour les sorties à la journée, les petites stations sont ce qu’il y a de mieux : par exemple la station de Lans en Vercors, près de Grenoble, ne possède que des tire-fesses, et ils partent tous du bas de la station. C’est l’idéal pour les débutants car dès que l’on est fatigué, on peut s’arrêter tout de suite, sans avoir à dévaler encore des kilomètres de pistes car on est tout en haut du domaine.

Pensez également à vérifier l’état de la neige avant de vous lancer : j’ai débuté sur la neige dure et verglacée, le pire, mes fesses s’en souviennent encore ! En effet, il est très difficile pour un débutant de skier sur de la neige dure, car elle n’adhère pas bien pour freiner ou tourner, résultat on ne contrôle plus grand-chose.

 

2- Prenez des cours

skieur isolé

Je le répète à tous mes amis qui veulent se lancer : PRENEZ DES COURS ! C’est de loin la meilleure façon d’apprendre à skier sans prise de tête ! Pourquoi ? Eh ben voyons, parce que :

    • 1 – les moniteurs de ski ont suivi une formation très sélective, qui les prépare très bien à vous donner les meilleurs conseils qui soient. Qui plus est, en cas de pépin, ils sont formés aux secours et sont capables de vous descendre en bas de la station en moins de deux. Un jour une femme de mon groupe de classe de ski a fait un petit malaise. Le moniteur ne voulant prendre aucun risque nous a tous descendu en bas de la station en télécabine, a contacté les secours et attendu que la femme soit prise en charge par les secouristes avant de nous faire remonter pour poursuivre a leçon. Le soir, il a même pris des nouvelles de son élève pour s’assurer qu’elle allait bien.

 

    • 2- Vos amis ont veulent peut être aussi profiter de leur séjour plutôt que de vous babysitter sur les pistes vertes, non ? Et disons-le franchement, les conseils donnés sont souvent approximatifs ou pas du tout adaptés au niveau débutant (genre « mets-toi sur les quarts ! » – « mais c’est quoi les quarts ?? »). C’est finalement juste le meilleur moyen de se prendre la tête avec ses potes. Par ailleurs, je connais des gens dont les amis les ont emmenés sur des pistes bleus, voire rouge pour débuter ! On commence toujours sur une verte. Toujours.

 

  • 3 – C’est rassurant et l’effet de groupe joue énormément sur la progression. Typiquement, il y a plein de pistes que je « n’arrivais pas » à faire avec mes amis, alors qu’en cours elles ne me posaient aucun problème. Ouai, c’est psychologique, mais la peur a été un grand frein dans ma pratique du ski !

 

3- Bien choisir ses équipements de ski

Un bon équipement ça change tout. Premièrement bien s’habiller (reportez-vous à mon article) pour ne pas mourir de froid sur les pistes.

skieuse sur piste

Ensuite le matériel de glisse : il s’agit souvent de matériel loué (inutile de prendre plus que le pack de base).

  • Les skis : il vaut mieux les choisir petits, cela facile l’apprentissage (notamment pour les virages). Je fais 1m70, pourtant j’ai commencé avec des skis de seulement 1m50 (maintenant ils font 1m60). Cela m’a beaucoup aidée, leur défaut étant qu’ils étaient légèrement moins stables en pleine vitesse (ce qui ne m’arrivait jamais en fin de compte) et que je les perdais systématiquement dans la poudreuse ! (donc pas de hors-piste !)

Bien les faire régler à la boutique, en précisant son niveau (les skis débutants doivent déchausser plus vite pour éviter les blessures).

  • Les chaussures de ski : alors là bonjour la galère ! Le choix des chaussures est assez difficile. Il faut prendre des chaussures pile à la bonne taille, pour cela voici comment les choisir (le vendeur vous l’expliquera normalement) : en vous mettant debout, jambes légèrement fléchies, votre pied doit à peine toucher le bout de la chaussure. Si vos orteils sont ensuite tout écrasés quand vous vous tenez droit, c’est normal.

L’erreur que font beaucoup de débutants est de prendre des chaussures trop grandes. Résultat, leur ski s’en ressent car il est difficile de  contrôler ses skis dans des chaussures larges (hum, j’ai skié pendant 3 ans avec des chaussures une taille trop grande, je vois la différence aujourd’hui !). Des crampes peuvent également survenir car les orteils sont alors trop sollicités pour immobiliser le pied qui glisse dans la chaussure.

Le must est encore d’acheter ses chaussures et de les faire thermoformer à son pied (ce que je n’ai pas encore fait, trop pressée de partir skier avec les miennes…). Le thermoformage permet d’ajuster au mieux la chaussure au pied et d’ajouter éventuellement un peu d’espace dans les endroits trop serrés ou avec un point de pression.

  • Le casque : il devient presque indispensable vu le nombre de chutes et de collisions au ski. Le casque devrait tenir sur votre tête même sans être fermé (le système de serrage à vis à l’arrière du casque permet de l’ajuster).

 

 

4- Astuces techniques

Avant toute chose, toujours s’échauffer avant de se lancer dans la pente. Beaucoup de personnes se blessent car elles ne sont pas assez bien échauffées et se lancent à fond dès les premières descentes. Un échauffement simple peut être de marcher (avec ces chaussures de ski hé hé) jusqu’au point de départ des cours. Si vous êtes tout rouge en arrivant, c’est bon vous êtes prêts !

Comme j’ai commencé à skier avec des amis, il y avait plein de notions que je ne connaissais pas et je faisais un peu n’importe quoi. Une des meilleures astuces que l’on m’a donné (en cours évidement) est de se pencher en avant. Cela peut sembler contradictoire, mais le fait de mettre plus d’appui sur ces skis permet de mieux les contrôler (surtout sur le ski qui est dans le sens de la pente). Alors maintenant, quand j’ai peur, je me penche en avant dans le sens de la descente (car instinctivement c’est l’inverse que l’on fait).

Le chasse-neige c’est bien pour les premières minutes, mais le mieux est d’apprendre à faire des virages, ce qui empêche de prendre de la vitesse et donc de contrôler sa descente. Dès que j’ai appris cela, je ne faisais plus que des virages (un peu trop d’ailleurs !).

Le verglas : ma hantise ! En fait quand vous voyez une plaque brillante sur la piste, il faut « juste » la traverser tout droit, ne surtout pas faire de virage dessus (ou c’est la chute assurée).

Une astuce que j’ai eue en cours également : demander à un bon skieur de vous ouvrir la voie en skiant lentement, avec de grands virages et vous n’aurez plus qu’à le suivre. Cela m’a beaucoup aidé et je l’utilise encore parfois quand j’ai un peu de mal sur certaines pistes rouges.

5- Dans quelle station aller ?

Voici les stations de ski près de Grenoble où j’ai bien aimé apprendre à skier :

  • Lans en Vercors : taille des pistes idéale pour les débutants
  • Les Sept Laux (Belledonne) : il existe un forfait pour débutant, ce qui permet d’apprendre à moindre coût ! Les cours sont également très bien.
  • Villard de Lans (Vercors) : ambiance familiale, les skieurs plus expérimentés font attention aux débutants et aux enfants, très nombreux sur les pistes vertes et bleues.
  • Col de porte (Chartreuse) : je n’y suis encore jamais allée personnellement, mais je connais beaucoup de personnes qui y ont emmené leurs enfants pour débuter le ski. C’est une toute petite station de type familial.
vue de la station de ski villars de lans
Villars de Lans

Il en y a beaucoup d’autre mais je ne les connais pas toutes, n’hésitez pas à les rajouter en commentaires.

J’espère qu’avec tous ces conseils vous serez d’attaque pour votre apprentissage du ski !

 

=> Pour aller plus loin : WIKIHOW

 

Apprendre le ski : toutes les astuces pour débutants ! #ski

 

Suivez moi sur Facebook Twitter et Instagram !

9 commentaires

  1. C’est un excellent post 😉
    Je ne skie pas très bien, j’ai appris sur le tas à l’adolescence avec ma famille, sans cours. Et puis, durant mes études supérieures, je n’y suis jamais retournée … la plupart de mes amis étaient soit trop experts, soit trop débutants ><
    Finalement, j'ai pris un cours particulier de ski l'an dernier, histoire d'en finir avec cette histoire "oh non je ne peux pas venir, je suis trop nulle". Et depuis, ça va beaucoup mieux car je me sens un peu plus légitime !
    En effet, pour débuter, il vaut mieux choisir des petites stations (dans les Pyrénées, il n'y a presque que ça^^), et prendre un cours !

    1. Merci !
      Maintenant que tu as pris un cours, il faut continuer à en prendre car ils permettent de progresser très vite tout en restant en confiance ! J’aime bien également de pouvoir skier avec des gens de mon niveau, sa me pousse à me dépasser un peu, car j’ai trop tendance à rester dans ma zone de confort haha!

  2. Je n’ai jamais pris de cours , je me suis toujours débrouillé seul. Finalement je regrette car je n’ai pas forcément la « bonne technique » de ski mais je passe de partout. Du coup pour mes enfants, ça fait 2 ans qu’on leur prend des cours avec moniteurs pour qu’ils sachent bien en faire. Et en quelques heures ils progressent très vite!

    1. Tu peux skier, c’est déjà pas mal !!! Avant mes cours je ne pouvais rien faire tellement cela me paraissait difficile ! Maintenant tu peux toujours t’inscrire en classe 3 pour parfaire ta technique, un ami m’en a fait de très bons retours (il avait également appris sur le tas tout seul).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *