Aventure en famille sur la Via Vercors à vélo !

vue sur les vaches de la via vercors !

Lors de l’été 2020 nous avons décidé de passer nos vacances dans notre région vu la situation sanitaire. Notre voyage au Canada initialement prévu est tombé à l’eau avec toutes les annulations de vol et les complications liées au covid 19.

vélo sur la via vercors

Nous avons donc trouvé un petit chalet à louer sur le bon coin : celui-ci se situait tout près de la Via Vercors, raison principale de notre séjour sur le plateau du Vercors. La Via Vercors est une voie verte en montagne, la première (la seule ?) du monde dans ce genre. Située à plus de 1000 mètres d’altitude, elle permet de profiter de l’air de la montagne tout en faisant du vélo de ville ou presque. Cette piste cyclable est censée distribuer les différentes communes du plateau : de Saint Nizier à Méaudre, en passant par Lans en Vercors, Villars de Lans et Corrençon en Vercors. Nous verrons ensuite que ce n’est pas tout à fait le cas. Le tracé est également censé être accessible aux VTC mais la réalité sera un peu différente sur le terrain (le site de la via Vercors montre une famille évoluer sur la piste avec enfants et personne en fauteuil roulant).

Le chalet

Le chalet était situé dans le hameau du Bois Noir, pile au mi-chemin entre Lans-en-Vercors et Villard de Lans, donc idéal pour se déplacer de l’un à l’autre. Au moment de notre arrivée, il venait tout juste d’être équipé d’un abri vélos, parfait pour héberger nos VAE que nous ne voulions pas trop laisser à l’extérieur. Ce chalet se trouvait au milieu d’une petite forêt de pin, ce qui nous donnait l’impression de loger vraiment en pleine nature. Nos voisins de chalet se trouvaient relativement loin, ce qui nous laisser profiter pleinement du calme (rien à voir avec les chalets de ski tous entassés les uns sur les autres).

Vous pouvez retrouver la location sur le site Alps Is Here ou de l’office de tourisme de Lans où vous trouverez de nombreuses autres locations dans le même genre.   

 

chalet dans le vercors

Les activités

J’ai toujours aimé la montagne l’été, c’est d’ailleurs comme cela que je l’ai découverte les première années de ma vie. Nous avons choisi ce séjour pour tenter d’habituer bébé aux randonnées tout en douceur. Le plateau du Vercors offre plusieurs possibilités de randonnées faciles et familiales, qui offrent néanmoins des panoramas à couper le souffle. Nous avons fait ainsi une marche qui partait de Corrençon en Vercors, juste au niveau du golfe. Notre deuxième randonnée, la plus jolie, passait elle par l’auberge des Allières, ce qui a permis de faire une pause agréable au retour. Cette randonnée offre de beaux points du vue tout au long du parcours, mais reste très accessible, même avec un bébé en porte-bébé de randonnée.

Le vélo

Nous avons fait un peu de vélo sur les petites routes de campagne autours de notre chalet les jours où ne voulions pas aller très loin, soit à cause de la météo (nous avons 30° tout de même !) soit car bébé fatiguait trop vite. Ces routes peu fréquentées permettent de profiter des vues sur les champs alentours et les voir les vaches…nous regarder passer !

La Via Vercors

C’est bien pour cette particularité que j’ai choisi de partir en vacances sur le plateau du Vercors plutôt que dans les autres massifs autour de Grenoble. C’est d’ailleurs celui que je connaissais le moins bien, plutôt habituée à faire mes randonnées en Chartreuse ou en Belledonne.

La Via Vercors est une piste cyclable en gravier qui utilise l’ancien parcours du train qui arrivait autrefois dans le plateau. La piste fait le tour du plateau et permet de bénéficier de très beaux points de vue sur les sommets alentours et de prendre le temps de les admirer. Voilà pour la promesse.

Dans la réalité, la piste est effectivement facile d’accès et tout public sur …quelques kilomètres seulement. C’est la portion Lans-en-Vercors -> Villard de Lans qui est plate et destinée au grand public. Cette portion est de seulement 8 km (donc faite en 30min à peu près). Mais même cette portion sensée être accessible réserve des surprises :

  • arrivés à l’entrée de Villard le Lans, avec notre remorque vélo, quelle ne fut pas notre étonnement de voir le tracé emprunter … des escaliers ! Oui, on vous propose très sérieusement de prendre les escaliers avec votre vélo ! Autant vous dire qu’avec nos vélos électriques et la remorque ce n’était pas une option.

Je me dis qu’il y a peut-être un autre itinéraire pour contourner ce point. Hélas! C’est là que commencent les ennuis : à vous de vous débrouiller pour rejoindre Villard de Lans par vos propres moyens, en passant sur la route avec les voitures, sans aucune piste cyclable dans les rues (ne pas oublier que l’on se situe dans un village de montagne).

Toujours pas refroidis par cette déconvenue, nous avons tenté de retrouver la piste après Villard de Lans : impossible. Absolument aucune indication ne figure au centre-ville sur la direction de la piste. Après être passés à l’office de tourisme, nous récupérons une carte, très approximative, pour tenter de retrouver la piste. Après pas mal de circonvolutions, nous finissons par la retrouver : celle-ci passe par Cote 2000 pour rejoindre Corrençon. Pour précision Cote 2000 est une station de ski, imaginez donc la pente de la piste à cet endroit : nous avons cassé une pédale de vélo en essayant de la franchir, malgré l’aide des moteurs électrique des vélos. Retour donc à la case départ.

Nous finirons par rejoindre Corrençon en Vercors un autre jour, en passant par la route : avec quelques frayeurs car les automobilistes ne jouent pas tous le jeu de nous laisser un minimum vital pour nous doubler. Après nos aventures, nous en avons profité pour manger sur place dans un des restaurants de la ville : on mange très bien sur le plateau, tous les restaurants que l’on a fait ont été très bons et le personnel toujours serviable pour nous trouver une place où mettre nos vélos et remorque.

Voici l‘itinéraire pour rejoindre Corrençon depuis Villard de Lans en vélo VTC ou de ville :

Et un autre itinéraire alternatif pour rejoindre Méaudre depuis Villars de Lans :

la petite remorque qeridoo

Avis mitigé

Bien que je garde un très bon souvenir de ce séjour, la Via Vercors nous a laissés sur notre faim. Je m’étais pourtant renseignée avant de partir, mais les informations ne sont pas claires, dispersées sur plusieurs sites (celui de l’OT de Lans, de l’OT de Villard et celui de la Via Vercors) et les cartes ne sont pas assez précises (la via Vercors ne figure même pas sur l’appli Géo Vélo pourtant une référence). Chose curieuse : le site de Lans en Vercors est le seul à proposer des tracés GPS à télécharger.

carte de la via vercors
Carte difficile à comprendre

La Via Vercors est effectivement classée par niveau de difficulté, comme les pistes de ski, mais il n’y a jamais d’itinéraire bis proposé. Donc si le niveau est trop élevé, vous ne passez pas, point barre. (Imaginez la même chose au ski : vous payez votre forfait, et vous ne pouvez faire qu’une seule piste de tout le domaine !).

Par ailleurs, rien n’est fait pour les cyclistes dans les communes traversées : aucune ne propose d’arceaux pour stationner les vélos ! Un comble ! Il n’y a pas non plus de bande cyclables dans les centres-villes bien sûr, et pas de panneaux pour indiquer comment rejoindre la Via Vercors. Les cyclistes ont peu l’impression d’être les indésirables parmi les touristes.

Pourtant cette piste a un énorme potentiel : pour commencer, elle est unique au monde, peu peuvent s’en targuer. Par ailleurs, les loueurs de matériel sont déjà là eux, fournissant tout le matériel nécessaire : location de VTT mais également de VAE, équipement de sécurité, et même les petites réparations (c’est comme cela que l’on a pu facilement faire remplacer notre pédale cassée !).

velo sur la via vercors

La circulation automobile n’étant pas si importante en été, je me demande pourquoi des pistes cyclables temporaires ne sont pas installées le temps de la saison. Cela permettrait de rejoindre les communes entre-elles en toute sécurité (et sans casser ses pédales 😉

Par ailleurs les croisements vélo/voiture sont désastreux : il est bien indiqué aux cyclistes de faire attention, mais coté automobilistes rien n’indique des traversées de vélos ! Comme si toute la responsabilité n’incombait qu’aux cyclistes…. aucune priorité n’est accordée au cycliste, quand bien même sa route est coupée par les automobilistes !

cycliste avec remorque devant les paysages du vercors

Et enfin, il faut penser que des vélos sa se gare, et que par conséquent, il faut des arceaux en ville et devant les commerces (nous devions aller en voiture -2km- au supermarché à cause de cela d’ailleurs !).

Quelle déception lorsque j’ai appris avec des collègues qu’il existait des tracés accessibles aux cyclistes, mais qu’ils n’étaient indiqués nulle part : proposer des itinéraires bis pour les traversées difficile pourrait rendre la Via Vercors réellement accessible au grand public, plutôt que de se contenter de 8km sur les …55 km annoncés sur le site. La mise en ligne des tracés sur des applications comme Géo Vélo pourrait aider des personnes dépourvues de tout sens de l’orientation comme moi. Et une carte qui n’indique aucun nom de rue ne sert à rien pour s’orienter

une petite pause sur la via vercors

Je pense vraiment que la transition écologique de la montagne va passer par les sports comme le vélo, accessibles au plus grand nombre, et suffisamment attrayant et accessible pour attirer les touristes. Cela gommera l’idée qu’en été, à part la randonnée, il n’y a rien à faire à la montagne ! La synergie avec Grenoble est d’ailleurs toute trouvée, étant l’une des métropoles les plus cyclables de France.

Gageons que dans quelques année la Via Vercors verra tous ces améliorations implantées et qu’elle deviendra le principal pôle d’attractivité en été !

Voyager avec un bébé en vélo 
remorque qeridoo

Il n’est pas forcement évident de savoir comment emmener bébé en vélo et j’ai du faire quelques recherches pour nous équiper au mieux :
– avant leurs 9 mois, les bébés ne peuvent pas être transportés en siège vélo. La seule solution reste donc la remorque (ou le vélo cargo mais c’est autre chose). Nous avons choisi la remorque Qeridoo pour sa qualité et sa polyvalence.
– lorsqu’ils ne tiennent pas encore bien assis, il leur faut également un siège ou hamac à monter dans la remorque. Nous avons choisi le siège Melia à attacher avec des sangles au corps de la remorque.
– Il faut être vigilent à gérer la chaleur : les remorques étant en plastique, la température peut vite monter : nous avons donc ajouté un air lyer, permettant au corps du bébé de ne pas être plaqué sur le siège, et utilisé un brumisateur rechargeable pour lui rafraichir régulièrement la peau. Notre remorque pouvait s’ouvrir et ne garder qu’une moustiquaire pour aérer l’habitacle.

Découvrez notre séjour dans le Vercors à vélo avec bébé !
Retrouvez-moi sur Pinterest !

Suivez moi sur Facebook Twitter et Instagram !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *